Bachelor oui mais, en trois ou en quatre ans ?

Si le Bachelor est devenu, au fil du temps, le programme phare de nombreuses écoles de commerce, c’est parce qu’il conduit à l’obtention d’un diplômé très convoité dans le monde du travail. Toutefois, il existe deux différents parcours dans ce cadre, notamment le Bachelor accessible en trois ans et un autre en quatre ans. Découvrez les spécificités des deux types de parcours. Bachelor en trois ans ; la tendance est à la poursuite d’études ! Le Bachelor en trois ans est le modèle classique. Correspondant aux trois années de la licence universitaire, il est conçu autour de l’opérationnalisation immédiate des étudiants, proposant un cursus généraliste qui laisse le temps aux étudiants d’opter pour une spécialisation en troisième année. En effet, les deux premières années de la formation sont plutôt généralistes et destinées à enseigner les fondamentaux du milieu professionnel visé, alors que la troisième année, souvent proposée en alternance, permet aux étudiants de se concentrer sur un choix de spécialisation, parmi plusieurs options. Devenu aujourd’hui une véritable alternative à la classe prépa, il permet d’entrer directement dans la vie active avec un diplôme de niveau bac+3 reconnu, mais reste aussi favorable à la poursuite des études dans un cycle supérieur. En effet, si le Bachelor est réputé pour son caractère opérationnel, nombreux sont, cependant, les étudiants qui optent pour la poursuite d’études. Le Bachelor Novancia avec 80% des lauréats ayant opté pour la continuité en est l’exemple frappant. Le Bachelor en quatre ans ; la clé d’accès au marché de l’emploi En parallèle, une grande partie des écoles de management ont décidé de lancer un nouveau format Bachelor, qu’ils ont rebaptisé BBA pour Bachelor of Business Administration. Inspiré du modèle anglo-saxon, le BBA s’inscrit dans une logique différente qui se traduit par une forte présence en entreprise, une solide dimension internationale, sans oublier les incontournables compétences académiques d’un niveau frôlant l’excellence. Plus multiculturelles, la grosse différence avec les bachelors en trois ans est que la dimension internationale est véritablement à l’honneur au sein de ces formations ; l’obligation, dans certaines écoles, de réaliser au minimum un semestre d’études à l’étranger, une forte présence de la […]